Conduire une moto

Écrit par les experts Ooreka

Adopter la bonne attitude pour conduire une moto.

Une fois que l'on a obtenu son permis moto, on peut conduire une moto.

Cependant, pour éviter tout risque d'accident, il est important d'adopter la bonne attitude, que ce soit dans des conditions de circulation normales ou spécifiques.

Conduire une moto : en condition de circulation normale

Conduire une moto demande une technique, une maîtrise et une attention particulière dont on apprend les bases lors de la formation du permis moto, et qu'il convient de toujours mettre en application.

Ainsi, il est important de toujours penser à anticiper sa propre conduite, mais aussi celle des autres, d'être bien vus des autres et de toujours penser à regarder loin.

Anticiper

Conduire une moto

L'anticipation est l'un des points essentiels de la conduite en moto, dont la vision et l'observation font parties :

  • Afin de pouvoir anticiper, il convient donc de ne pas rouler trop près des autres usagers, afin de pouvoir réagir lors de leurs changements de directions, même s'ils ne mettent pas leur clignotant.
  • Pour pouvoir anticiper, il est également important de bien adapter sa vitesse à la situation, afin d'avoir le temps de réagir en toute situation.

Bien se placer dans la circulation

Afin de ne pas être accroché ou mal vu par les autres usagers, il convient de ne pas se placer trop près du trottoir, sans pour autant rouler au milieu d'une voie.

Afin de bien être vu des autres usagers, le motard doit également toujours penser à les prévenir de toutes ses manœuvres, en mettant ses clignotants.

Le motard doit aussi être attentif aux courants d'air qui peuvent le déporter, notamment lors du déplacement d'un poids lourd.

En outre, lors de tout dépassement, il est important d'attendre d'avoir un champs de vision suffisant.

Important : les motards sont souvent victimes des automobilistes ou passagers qui ne font pas attention lorsqu'ils ouvrent leurs portières, il est donc préférable de rouler au moins un mètre des véhicules arrêtés.

Se méfier des marquages au sol

Quelles que soient les conditions climatiques, certains marquages au sol peuvent être glissants pour les motards.

Il convient donc d'être particulièrement attentif aux marquages au sol tels que lignes blanches ou encore passages piétons.

Conduire une moto en condition de circulation spécifique

Un motard doit redoubler d'attention et adopter une conduite spécifique lorsqu'il circule la nuit ou lors de mauvais temps.

La nuit

La nuit un motard a encore plus de risques de mal être vu par les autres usagers de la route qu'en pleine journée.

  • Il devra donc encore plus penser à être vu, comme en s'équipant avec un casque et des vêtements avec des bandes réfléchissantes.
  • Mais il devra également porter une attention particulière au bon fonctionnement de ses phares avant et arrière et devra penser à bien les utiliser.

Lors de mauvais temps

La pluie et le verglas réduisent considérablement l'adhérence des motos sur la chaussée. Il est donc important d'adopter une conduite adaptée à chaque condition climatique.

  • Il est notamment conseillé d'avoir une conduite sans à-coup.
  • Le motard doit également surveiller toute éventuelle tâche sur la chaussée lors des premières pluies, car les rejets d'huiles et d'essences remontent à la surface.
  • En plus des marquages au sol glissants en toute situation, certains éléments tels que les plaques d'égout sont particulièrement glissants en cas de mauvaises conditions climatiques.

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !