Sommaire

Effectuer un parcours en un temps limité.

L'épreuve rapide du permis moto plateau est l'épreuve qui suit l'épreuve du parcours lent et l'épreuve poussette.

Permis moto plateau : l'épreuve rapide

Un arrêté du 18 février 2020 modifie à compter du 1er mars 2020 les modalités pratiques de l'examen du permis de conduire des catégories A1 et A2. L'arrêté instaure une épreuve théorique moto (ETM) spécifique, organise l'épreuve pratique hors circulation (le plateau) de manière plus condensée, et rend l'épreuve de circulation sur route plus longue et plus exigeante.

Désormais, les épreuves du plateau (poussette, plateau lent et plateau rapide) s'enchaînent sans interruption, sur une durée de 10 minutes.

Description du plateau rapide

Le parcours rapide permet à l'examinateur de tester les capacités du candidat à vitesse normale. Cette épreuve permet également de tester le candidat dans différents types d'arrêt.

Elle comprend différentes manoeuvres :

  • effectuer un freinage d'urgence: accélérer à au moins 50km/ h ; puis effectuer un freinage d'urgence à une vitesse de 50 km/ h sur une distance maîtrisée ;
  • effectuer un slalom : effectuer un slalom à une vitesse d'au moins 40 km/ h puis effectuer un demi-tour ;
  • effectuer un évitement  : accélérer à au moins 50 km/ h ; puis effectuer un évitement à une vitesse de 50 km/ h puis effectuer un freinage de précision dans un emplacement de stationnement.

Évaluation du plateau rapide

L'évaluation de l'épreuve du plateau est globale (poussette, plateau lent et plateau rapide). Elle repose sur un système de notation globale à trois niveaux symbolisés par une lettre :

  • note A : niveau bon ;
  • note B : niveau satisfaisant ;
  • note C : niveau insuffisant.

Le candidat dispose de 2 essais. Le résultat est communiqué au candidat après chaque essai. La notation C, attribuée aux deux essais, entraîne l'ajournement du candidat et l'interruption de l'examen. La chute entraîne la notation C et l'arrêt immédiat de l'examen.La chute qui intervient entre deux essais n'est pas prise en compte.

Permis moto : le parcours rapide

Après vérification de l'identité et de l'équipement du candidat, il est procédé au tirage au sort du test de maniabilité (choix entre 2 parcours représentés par 2 fiches).

Effectuer un freinage d'urgence

  • le candidat doit repartir du point 4 et effectuer le parcours prévu sur la fiche ;
  • le candidat doit, après avoir fait un demi-tour, effectuer le retour en ligne droite, avoir engagé le troisième rapport de vitesse minimum (sauf véhicule équipé d'un changement de vitesses automatique) avant d'avoir atteint la vitesse minimum de 50 km/ h au niveau de la ligne C6 ;
  • il doit au passage en ligne C6 effectuer un freinage d'urgence et immobiliser sa moto avant la ligne C5 si la piste est sèche/ avant la ligne C4 si la piste est humide.

Effectuer un slalom et effectuer un évitement  :

  • le candidat doit avoir engagé le troisième rapport de vitesse minimum au niveau du 1er cône du slalom et avoir atteint la vitesse minimum de 40 km/ h au niveau de la ligne C7 ;
  • il doit, après avoir fait un demi-tour, effectuer le retour en ligne droite, avoir engagé le troisième rapport de vitesse minimum avant l'évitement (sauf véhicule équipé d'un changement de vitesses automatique) et avoir atteint la vitesse minimum de 50 km/ h au niveau de la ligne C6 ;
  • il doit effectuer un évitement et aller immobiliser sa moto dans la zone d'arrêt prévue par la fiche, sans que l'un et/ ou l'autre des pneumatiques (point de contact au sol) ne sortent de cette zone.

 

Permis 2 roues

Permis 2 roues : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents permis moto
  • Des conseils sur l'inscription et l'examen
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Les épreuves du permis

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider